Porsche affirme que la Mission E sera plus performante qu’une Tesla Model S

Avant même de dévoiler sa version de série, Porsche confronte la Mission E à sa future rivale, la Tesla Model S. Selon des dirigeants de la marque, la berline électrique allemande fera mieux mieux que la californienne.

La première voiture électrique de Porsche, la Mission E, sortira en 2019. Et pendant que Jaguar est le premier à dégainer sa riposte à Tesla, le constructeur allemand révèle de nouveaux détails sur son véhicule et la stratégie électrique qui l’accompagne.

Stefan Weckbach, le responsable des véhicules électriques chez Porsche, commence par comparer la Mission E à sa rivale désignée, la Tesla Model S. Et il a déclaré : « la Mission E sera plus performante que ses rivales électriques haut de gamme, y compris la Tesla Model S de Tesla, malgré certaines spécifications moins impressionnantes. » Pourtant, le concept Mission E affichait un 0 à 100 km/h en « moins de 3,5 secondes », pas à la hauteur de la performance record de la Tesla Model S, qui effectue le même exercice en 2,5 secondes seulement.

La performance, c’est bien, l’endurance, c’est mieux

Mais pour Weckbach, cette performance a ses limites… dans le temps. Selon lui, au-delà de deux tentatives, la Tesla ne sera plus en capacité d’afficher le même temps en chronomètre. La raison ? Le système serait « étranglé« , selon-lui. Une affirmation qui peut paraître ridicule, mais après réflexion, qui pourrait expliquer la présence d’un mode « Ludicrous » qui ne peut être activé en permanence. Une limitation technique dont ne devrait pas souffrir la Mission, qui « offrira des performances reproductibles et une vitesse de pointe pouvant être maintenue pendant de longues périodes« .

L’homme confie aussi certains détails au sujet de la conception de la voiture de série. Tout d’abord, des rétroviseurs traditionnels prendront la place des caméras latérales, car l’état actuel des législations automobiles européennes ne permet pas de s’en passer. Ensuite, le modèle de série aura quelques différences « structurelles » et « fonctionnelles » par rapport au concept présenté en 2016, sans pour autant donner plus de détails.

Porsche prépare son futur

Dans la lignée de ces déclarations, Klaus Zellmer, PDG de Porsche Cars North America, explique que le constructeur a prévu de créer une infrastructure de recharge qui aura pour but de rendre l’usage de la Mission E le plus pratique possible. Les premiers chargeurs rapides de 800 Volts seront installée dans les 189 concessions, accompagné d’un réseau de stations mises à disposition dans les villes et le long des autoroutes.

La Mission E sera décisive pour Porsche. Elle a pour mission (sans jeu de mot de mauvais goût) de défier la Tesla Model S sur tous les plans, et surtout, réaffirmer la suprématie du blason Porsche dans le monde électrique, dans lequel le constructeur n’a pour l’heure aucune renommée.  Un véritable défi que Porsche prend à bras le corps, puisque début février, la marque a annoncé qu’elle doublerait son investissement dans les véhicules électriques pour atteindre 6 milliards d’euros d’ici 2022. 


22 commentaires

  1. « de défier la Tesla Model X sur tous les plans »…sauf que la Mission E est censé « concurrencer » la Tesla S. Bien que la finition Tesla est bien en dessous des standard Porsche au niveau qualité de finition.

    • Eric

      Ne vous inquiétez pas pour Porsche et sa capacité d’innovation. Ils ne sont pas en retard, il sont time-to-market. Et produire une voiture électrique ultra-performante n’est pas incompatible avec la poursuite de la production de voitures à moteurs thermiques et hybrides. Porsche a la performance dans son ADN, et ça va faire très, très mal.

  2. J’ai hâte de voire Porsche s’attaquer à la Tesla roadster. 0 à 100km/h en 1,9s 400km/h Vmax et 1000km d’autonomie.
    Ils ont prouvé qu’ils étaient capables d’être toujours au top, Et pour le 0 à 100, Porsche est depuis toujours l’élément de comparaison.

  3. C’est étrange que cette mission E soit comparé à une berline familiale de 7 places. Elle me paraît extérieurement comparable à une Tesla roadster, mais elle est certainement trop mauvaise pour que Porsche ose la confronter à celle-ci

    • Eric

      La Mission-E est une berline sportive 5 portes et 5 places, pas un coupé, elle ne sera pas concurrente du Roadster mais du Model S. D’autre part, lisez l’article, la performance se juge aussi sur l’endurance, et en matière de performance et d’endurance, Porsche avec plusieurs décennies de sport auto au plus haut niveau en connait sûrement un peu plus que Tesla. C’est bien beau le 0 à 100 en 2 secondes ou 2,5 secondes, mais c’est surtout de la com. Faites 3 accélérations comme ça et vous videz la moitié de la batterie. Porsche proposera une expérience différente, une auto bien mieux finie, plus luxueuse, qui vieillira beaucoup mieux, et qui freinera mieux qu’une Tesla.

      • « Faites 3 accélérations comme ça et vous videz la moitié de la batterie » Ces propos sont très très exagérés et plus que caricatural: 3 appels de courant de 1600A (correspondant à la puissance max) même pendant une quinzaine de seconde de quoi atteindre 200kmh ne vident pas un pack de 100kWh pouvant débiter pendant une heure continue plus de 300A ! Je roule en Tesla depuis 2014 et je reviens d’un road trip en Tesla Model S Performance de plus de 5000km dont une partie en Allemagne et croyez mois la voiture ne donne pas de signe de fatigue sur les autoroutes sans limites de vitesses même si il s’agit de suivre les grosses cylindrées au delà de 200kmh (237 kmh pour être précis car les conditions de trafic ne m’ont pas permis d’atteindre la limite de 250kmh) . Cela dit, il ne faut pas se méprendre, la Model S est une berline familiale polyvalente performante 5+2 places avec de grands volumes de chargement mais ce n’est pas un véhicule sportif, elle n’a pas été conçue pour faire des courses mais pour etre performante dans la vie de tous les jours sur routes ouvertes. Il est possible que Mission E soit plus « sportive » dans sa conception (notamment refroidissement moteurs et batterie) mais attendons de voir les premiers essais, pour en juger. Pour l’instant c’est du markéting.

  4. Ca me fait mourrir de rire tous ces constructeurs qui disent haut et fort

    « ouaiis c nous qu’on a la plus grosse, tesla on va les ridiculiser »….

    ouais avec 10 ans de retard…. ca s’appelle etre un suiveur… ou un retardataire.. donc on se tait et on arrete de faire du vent/bruit…

    Digne de la cour de récré…

      • Retardataire sur l’électrique : c’est le sujet de l’article non ? Je ne parle pas d’autre chose…

        Oui Porsche (mais tout autre constructeur) est EN RETARD SUR TESLA.

        Personne n’a de véhicule avec de tels specs sur la route c’est un fait avéré.

        Je trouve donc que le titre est assez bizarre

  5. Sauf erreur de ma part, les 2 modèles comparés ici ne proposent pas les mêmes volumes intérieurs, c’est donc un peu étonnant cette mise en concurrence frontale car le public cible ne sera pas le même.
    D’ailleurs Eric, pourrait-on avoir une idée du prix de ce petit bijou (qui semble prometteur) ?

    • Eric

      Les deux modèles se situent sur le même segment : berline/familiale/executive 5 portes sportive statutaire, avec sensiblement les mêmes dimensions extérieures et les mêmes gammes de prix. Il y a peut-être un peu plus d’espace dans la Tesla mais c’est à la marge. Elles sont donc parfaitement comparables et visent la même clientèle : quadra/quinqua à revenus élevés, ayant une attirance pour la tech et l’innovation, et sensible à l’image « écologique » renvoyée par ces voitures.
      Pour le prix de la Mission E on parle d’environ 85.000 euros, reste à savoir quel sera le niveau d’équipement à ce tarif, et le montant des options car on sait qu’avec Porsche la facture monte très vite.

      • Eric

        On va passer sur le côté injurieux de ce commentaire pour essayer de se focaliser sur l’essentiel :
        – où avez-vous vu que j’ai dit que Porsche était précurseur en matière de VE ?
        – « Mon petit avis sur cette Mission E est clairement un aveux de faiblesse de la part de Porsche »
        Ah oui, d’accord, je vois le genre de système de pensée. Comme le fait que Samsung fasse des smartphones est un aveu de faiblesse vis-à-vis d’Apple ? Ou que Peugeot fasse des scooters est un aveu de faiblesse vis-à-vis de Vespa ?
        Un raisonnement d’une grande lucidité 🙂
        PS : oui je suis fan de Porsche de longue date (et client accessoirement). Non je ne bosse pas pour Porsche. Et vous savez quoi ? Je suis fan de Tesla également, à tel point que je fais partie des premiers à avoir commandé un Model 3, que j’attends avec impatience.
        Les gens sont bizarres hein 🙂

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.