Suivez-nous

Fintech

Comment la banque en ligne a organisé sa riposte aux néo-banques

Face à l’essor des comptes bancaires simplifiés et des offres pour les voyageurs, les banques en ligne s’adaptent.

Il y a

  

le

 
Boursorama Ultim
© Agence 5•5

Il y a quelques années, la banque en ligne bouleversait le paysage bancaire traditionnelle avec des offres à bas coûts et accessibles en ligne. Aujourd’hui, cette même banque en ligne se retrouve mise à mal par l’arrivée des néo-banques.

En l’espace d’un an, ce sont 5 (sur les 6) grandes banques en ligne qui ont repensé leur offre pour mieux rivaliser. Ci-dessous, nous reprenons chacune d’entre elles avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Boursorama Ultim, le précurseur

Au fil des années, Boursorama Banque s’est imposée comme le leader naturel sur le marché de la banque en ligne. Si elle cumule aujourd’hui plus de 2 millions de clients, c’est parce qu’elle a largement diversifiée sa gamme de produits En juin dernier, la filiale du groupe Société Générale annonçait sa carte « Ultim » en réponse aux néo-banques.

Et pour le moins qu’on puisse dire, c’est que Boursorama Ultim prend toutes les N26, Revolut et consorts de court. Avec cette carte gratuite et accessible sans condition, Boursorama Banque offre à ses clients de payer et retirer à l’étranger (en devises étrangères) sans aucun frais et sans aucune limite. Elle inclut aussi toutes les assurances que l’on retrouve sur une carte Visa Premier, ainsi qu’un accès à 1 000 lounges dans les aéroports. Bref, c’est du tout-en-un et c’est gratuit.

Le succès ne s’est pas fait attendre pour cette carte spéciale voyageurs. Boursorama Banque affirme que sur les 3 premiers mois, ce sont plus de 125 000 personnes qui ont souscrit à cette offre. Aujourd’hui, cette carte contribue encore activement à la croissance de la banque. A noter que si aucune opération n’est réalisée dans le mois, une commission de 15€ est facturée.

Découvrir Ultim

Encore une fois, il faut bien comprendre que cette banque en ligne offre bien plus qu’une simple néo-banque puisque les clients Ultim bénéficient de tous les produits et services accessibles aux clients standards (livret d’épargne, bourse, assurance-vie etc). Ils peuvent ainsi bénéficier gratuitement (et sans condition) d’un compte courant avec tous les services d’une banque de réseau traditionnelle. Ils bénéficient aussi d’une prime de bienvenue de 80€, alors qu’aucune néo-banque n’en fait pareil.

ING : Essentielle pour compléter Intégrale

En septembre, la banque ING a elle aussi apporté sa réponse aux néo-banques. La dauphine de Boursorama Banque sur le marché français recense un million de clients à son actif, et sa nouvelle gamme a tout pour plaire. On distingue deux formules : ING Essentielle et ING Intégrale.

La première est la plus proche des offres de néo-banques puisqu’elle est sans condition et gratuite. Elle propose une carte de type Mastercard Standard (équivalente à la Visa Classic) qui est à débit immédiat et sans découvert autorisé. Les plafonds sont plus restreints que celle de la formule ING Intégrale – mais cela reste largement suffisant pour une utilisation de base.

Carte bancaire ING

© ING

Contrairement à l’offre internationale « Ultim » de Boursorama Banque, ING Essentielle est une formule plus locale. C’est un compte bancaire simplifié qui permet de bénéficier des services de base sans frais pour la banque au quotidien. Elle ne rivalise donc pas réellement avec les offres internationales de certaines néo-banques.

Ici aussi, au delà de la carte bancaire, ING Essentielle permet aussi d’accéder à toute la gamme de produits bancaires de la banque en ligne. Elle n’est toutefois pas associée à une prime de bienvenue, comme c’est le cas dans d’autres établissements. Néanmoins, cela reste une très belle option, pas chère et efficace pour les petits budgets. Vous pouvez en découvrir davantage dans notre avis ING ici.

Découvrir ING

Fortuneo Fosfo, une carte internationale

Quelques semaines après ING (en octobre), c’est Fortuneo qui a officialisé sa carte Fosfo. Celle-ci a clairement une dimension internationale. Le directeur général de Fortuneo, Gregory Guermonprez, expliquait que cette carte faisait suite à « une demande de notre jeune clientèle, étudiante ou active, qui est davantage encline à voyager ». Les clients peuvent  « ouvrir ce compte en seulement 7 minutes » avec un simple justificatif d’identité – sur le même principe que les néo-banques.

Carte bancaire Fosfo

© Fortuneo

Pour en venir maintenant aux avantages de Fosfo, il s’agit d’une carte qui permet de faire des paiements et des retraits partout dans le monde (quelle que soit la devise) et sans aucun frais. Cette carte s’accompagne aussi d’un service d’assistance médicale et rapatriement, d’une assistance juridique à l’étranger et de garanties en cas d’hospitalisation. Fortuneo est donc très proche de ce qu’on retrouve chez Boursorama Ultim. A noter que la banque facture 3€ par mois en cas d’inactivité.

Monabanq Uniq+, la dernière née

Au début du mois d’avril 2020, Monabanq officialisait sa nouvelle gamme de comptes bancaires : Pratiq, Pratiq+, Uniq et Uniq+. Si les deux premières offres sont tournées vers la banque du quotidien, la version Uniq+ est plus premium et destinée à une clientèle de voyageurs. Monabanq figure avec ses offres dans notre comparateur de banques en ligne ici.

En l’occurrence, en ouvrant un compte Uniq+, les clients bénéficient de toutes les opérations à l’étranger (paiements et retraits) sans aucun frais. Monabanq inclut également une série de services premium de la banque du quotidien (virements instantanés, dépôts d’espèces, assurances…). Ce compte Uniq+ est disponible pour 9€ par mois, sans condition de revenus. Il faut vraiment le voir comme une solution complète – qui va au delà de la simple carte à l’étranger.

Avec ses 4 nouvelles formules, Monabanq a également voulu rivaliser avec les néo-banques qui proposent un compte bancaire simplifié. Pour cela, il faut se tourner vers l’offre standard Pratiq. Cette dernière est aussi accessible sans condition, et contre une cotisation mensuelle de 2€. Elle permet de réaliser les opérations de base du quotidien avec également la possibilité de déposer ses chèques dans les guichets automatiques du CIC.

Pour vous aider à choisir dans cette nouvelle gamme Monabanq, nous avons créé des fiches pour les comptes Pratiq et les formules Uniq ici. Si vous voulez avoir un comparatif de Pratiq et Uniq, c’est ici. Enfin, sachez que toute première ouverture de compte, peu importe la formule, vous pouvez toucher une prime de bienvenue jusqu’à 120€. Elle permet largement de compenser les cotisations sur les premières années.

Visiter Monabanq

Hello bank! divise son offre en deux

Encore plus que Monabanq, Hello bank! a décidé en janvier dernier de diviser son offre en deux pour mieux rivaliser en direct avec les néo-banques : Hello One est un compte bancaire simplifié gratuit et sans condition de revenus. De l’autre côté, Hello Prime est un compte premium (à 5€ par mois, et sous condition de justifier 1 000€ de revenus par mois. Cette dernière permet d’avoir tous les paiements et retraits gratuits dans le monde, ainsi que des plafonds plus élevés que la première.

Initialement pensée comme une banque 100% mobile, Hello bank! ne va pas sans rappeler l’essence même des néo-banques comme N26 et Revolut. La jeune néo-banque du groupe BNP Paribas rivalise ainsi indirectement avec une autre filiale du groupe, le Compte Nickel. Ce dernier a toutefois vocation à offrir un service semi-dématérialisé puisque ce sont les buralistes qui servent d’alternative à l’agence bancaire traditionnelle.

Découvrir Hello bank!