Suivez-nous

Opposition carte bancaire : tutoriel et procédure complète

Qu’on vous ait volé votre carte bancaire, que vous l’ayez perdu ou que vous l’ayez égaré, il faut parfois savoir faire opposition pour limiter les dégâts. Il existe plusieurs cas de figure qui font qu’on doive faire opposition sur une carte bancaire. Pour vous aider dans cette procédure, nous avons réalisé ci-dessous un tutoriel pour faire opposition à votre carte.

Opposition carte bancaire

© Mastercard

Pourquoi faire opposition sur sa carte ?

En faisant opposition sur la carte bancaire, vous bloquez complètement l’utilisation de cette dernière. Si les nouvelles néo-banques (et certaines banques en ligne) permettent de faire opposition temporairement à la carte, d’autres banques considèrent cette opération comme définitive. Autrement dit, une fois que vous avez réalisé cette opération, la carte devient alors inutilisable. Il faudra en commander une nouvelle (parfois moyennant un coût) pour pouvoir régler avec une carte.

Mais avant de voir ce tutoriel pour faire opposition sur sa carte bancaire, il faut comprendre les différents scénarios qui font que l’on ait besoin de faire opposition sur sa carte bancaire. Tout d’abord, le scénario le plus classique (et stupide) n’est autre que la perte de sa carte. Une autre raison qui vous ferait faire opposition sur la carte n’est autre que le vol de la carte elle-même, ou encore une utilisation frauduleuse de cette dernière. Si vous remarquez des prélèvements douteux sur votre compte, c’est que votre carte a été usurpées par un pirate, et qu’il faut donc absolument la bloquer. Enfin, un dernier cas de figure – beaucoup moins fréquent – est la liquidation judiciaire du titulaire de la carte (entreprise).

Tutoriel : étapes pour faire opposition

Une fois que vous êtes dans l’incapacité de réutiliser votre carte – pour l’une des raisons mentionnées ci-dessus, il faudra immédiatement prendre contact avec le centre interbancaire en charge des oppositions. Ce dernier pourra vous accompagner pour désactiver de manière définitive votre carte bancaire. Le numéro de téléphone est le suivant : 0 892 705 705 (0,34€ / min), et il est disponible 24h/24 et 7 jours/7. Si vous êtes à l’étranger, vous pouvez contacter le même service via le numéro suivant : +33 442 605 303.

Votre banque peut également vous porter assistance si vous avez besoin de faire opposition sur votre carte bancaire. Sur le site de chacune des banques, une page dédiée aux numéros d’urgence vous permet de contacter l’établissement. Comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessous, qui illustre la page pour faire opposition au Crédit Mutuel, divers numéros sont mis en avant.

Les banques de réseau comme les banques traditionnelles permettent aujourd’hui aussi de faire opposition sur leur carte bancaire directement depuis l’espace client (ou l’application mobile). Cela permet de gagner en rapidité pour éviter que des personnes malintentionnées ne profitent de la situation.

Carte opposition Crédit Mutuel

Numéros d’urgence au Crédit Mutuel © Crédit Mutuel

Une fois que vous aurez fait opposition sur votre carte, il y a plusieurs scénarios : soit vous avez été victime d’une fraude, et il faudra alors entrer en contact avec votre banque pour voir les détails pour le remboursement. Soit vous n’avez pas été victime d’une fraude, et vous pouvez alors simplement commander une nouvelle carte. Dans le cas d’une fraude à la carte bancaire, il vous faudra relever toutes les opérations frauduleuses qui ont été réalisées pour que votre banque puisse ensuite évaluer le préjudice, et vous rembourser le montant.

Numéros pour faire opposition par banque en ligne :

  • Boursorama Banque : 
    • Visa Classic : 09 77 40 10 08 (ou +33 (0)9 77 40 10 08)
    • Visa Premier : 04 42 60 53 44 (ou +33 (0)4 42 60 53 44)
    • Visa Ultim : 08 00 10 51 53 (ou +33 (0)8 00 10 51 53)
  • BforBank :
    • Visa Premier : 098 098 0123
    • Visa Infinite : 098 098 1234
  • Hello bank! :
    • Hello One, Hello Prime : numéro interbancaire seulement
  • ING :
    • Essentielle, Intégrale : 0825 000 222 (ou +33 (0) 388 39 85 71)
  • Monabanq :
    • Pratiq, Uniq : numéro interbancaire seulement
  • Orange Bank :
    • Classic, Premium : +33 9 69 32 82 88

Quelle que soit la banque en ligne citée plus haut, vous pouvez dans tous les cas composer le numéro pour le centre interbancaire que nous avons affiché plus haut. C’est une solution globale, que ce soit pour votre carte bancaire Visa ou Mastercard, qui vous permettra de faire opposition sur cette dernière. Malheureusement ces services ne sont pas gratuits (il y a un coût à la minute), mais cela peut être d’une très grande aide. Le support est toujours très réactif, et il est disponible en français.

Coût d’une opposition de carte

En général, les banques vous envoient ensuite vers le centre d’opposition des émetteurs des cartes bancaires : Visa ou Mastercard. Selon le statut de votre carte, vous bénéficierez d’un traitement plus ou moins personnalisé, avec un envoi de nouvelle carte plus ou moins rapide par la suite. Par exemple, la banque en ligne ING facture 10€ pour la re-fabrication d’une nouvelle carte avec un envoi sous 7 jours. Le tarif grimpe à 70€ pour une re-fabrication urgente dans les 48 heures.

Selon les banques, il peut y avoir des coûts à différents niveaux – et il faut donc bien les avoir en tête. On peut avoir des coûts liés à l’opposition de carte, des coûts liés à la re-fabrication d’une carte (comme dans l’exemple ING ci-dessus), et des coûts liés à une franchise, si utilisation frauduleuse il y a eu. Certaines banques ne vont rembourser le montant escroqué à leurs clients qu’à partir d’un certain montant, le seuil de franchise. Cela dit, les banques sont assez compatissantes dans ce genre de situations, et le conseiller essaie en général d’accompagner au mieux le client dans sa peine.

Opposition carte ING

Faire opposition chez ING © ING

Conseils pour éviter cette situation

Tout le monde a déjà du faire opposition sur la carte bancaire au moins une fois dans sa vie. C’est un moment difficile parce qu’il faut gérer avec sa banque toute une série de choses (et éventuellement porter plainte). On ne le souhaite à personne, et il faut donc prendre un maximum de précautions pour ne jamais à devoir refaire cette procédure.

Comme nous l’avons dit plus haut, il y a plusieurs raisons qui peuvent faire que les titulaires doivent faire opposition sur leur carte bancaire. Le premier conseil qu’on pourrait vous donner concerne la négligence lors de paiements ou de retraits : faites attention à ne jamais montrer votre code secret à des regards indiscrets. Ne le notez pas sur un papier que vous garderiez sur vous ou dans votre sac à main, des voleurs pourraient s’en servir.

Malheureusement, la fraude sur internet se développe aussi depuis plusieurs années. Si vous utilisez de manière très fréquente les achats en ligne, nous ne pouvons que vous conseiller de souscrire à un antivirus sérieux (voir notre comparatif d’antivirus) qui vous permettra d’éliminer toute menace présente sur votre ordinateur. C’est la même chose sur votre smartphone : il faut éviter les logiciels espions que vous ne pouvez voir à l’oeil nu. Évitez de répondre à des mails douteux, parce que les escroqueries par « phishing » (usurpation d’identité) se développent. Enfin, n’achetez des produits que sur des sites sécurisés, avec des normes comme le 3D Secure qui demandent une double authentification.

Pour éviter la fraude, il faut savoir rester tout le temps sur ses gardes. C’est le seul moyen d’éviter de passer trop souvent par l’étape d’opposition de carte bancaire. Cela vous évitera beaucoup de paperasse, et surtout ça vous enlèvera des ennuis inutiles. Heureusement, la banque fournit toujours des assurances en cas de fraude, vous retrouverez dans une majorité de cas votre argent.

Ma responsabilité peut-elle être engagée ?

De manière générale, la responsabilité du titulaire ne peut pas être engagée. Cela dit, s’il a vraiment fait preuve de négligence (ce qui reste à prouver) en laissant volontairement son code confidentiel visible de tous, ou s’il a lui-même déclaré frauduleusement une perte ou un vol, il peut être responsable. Cela dit, dans la majorité des cas, il fait opposition pour une cause externe : perte, vol, ou usurpation.