Suivez-nous

Ma French Bank : notre avis sur cette banque mobile

La banque mobile Ma French Bank a connu un départ tonitruant : seulement 6 mois après son lancement en été 2019, elle recensait déjà plus de 100 000 clients pour son compte bancaire simplifié à 2€. Alors que les néo-banques européennes ont le vent en poupe, La Banque Postale a démontré avec sa nouvelle formule qu’elle était aussi capable de séduire un public plus jeune.

Pour communiquer sur son offre, Ma French Bank profite d’un modèle hybride très efficace. Évidemment, son site internet et son application mobile sont les supports privilégiés pour mettre en avant son compte bancaire, mais sa présence dans les 2 000 bureaux de poste lui ont permis d’attirer un public plus large.

Selon les premières informations communiquées par la banque mobile, ce sont 70% des clients qui ont souscrit à son offre directement dans un bureau de poste physique. Que vaut-elle réellement ? Ci-dessous, notre avis sur Ma French Bank vous aidera à vous faire une idée.

Ma French Bank

© Ma French Bank

Présentation de Ma French Bank

Ma French Bank est une marque du groupe La Banque Postale qui a été créée au courant de l’année 2019. Le groupe bancaire qui possède déjà plus de 10 millions de clients à son actif a voulu sortir une nouvelle offre capable de rajeunir sa base de clients historique. Pour le moins qu’on puisse dire, c’est que les premiers résultats sont prometteurs. A la fin 2019, ce sont plus de 60% des clients de Ma French Bank qui étaient âgés de moins de 38 ans.

Avec un design particulièrement jeune, et un support (mobile) qui l’est tout autant, la banque mobile a trouvé son public. Chaque mois, ce sont plus de 80% de ses clients qui se connectent à l’application mobile. Ma French Bank se félicite d’avoir une base de clients « actifs » dont plus de la moitié a réalisé plus de 3 opérations sur le mois. Son ambition ? Franchir le million de clients à l’horizon 2025.

Pour cela, elle devra redoubler de créativité pour se placer sur un marché déjà très compétitif. D’un côté, on retrouve les néo-banques avec des offres spécialisées pour les voyageurs comme N26 ou Revolut. La première recense plus de 5 millions de clients (dont 1 million en France), tandis que la seconde en est déjà à 10 millions de clients dans le monde (dont 1 million en France également). De l’autre côté, on retrouve des néo-banques « du quotidien », avec des comptes simplifiés. C’est le cas du Compte Nickel (1,6 million de clients), d’Eko par le Crédit Agricole, de Kapsul chez Société Générale ou encore d’Orange Bank. Ce n’est plus le cas de C-Zam, le compte à 2€ de Carrefour Banque qui met un terme à son activité le 15 juillet 2020.

Ma French Bank se positionne à l’intersection entre des deux types de néo-banques : elle propose un compte et une carte bancaire sans aucun frais à l’étranger pour la coquette somme de 2€ mensuelle. Elle est seulement disponible pour des clients qui possèdent déjà un compte bancaire. Il faut voir l’offre Ma French Bank comme un complément utile pour ceux qui veulent profiter d’avantages à l’étranger (Visa Internationale sans frais). Elle se distingue ainsi qu’un Compte Nickel, qui accepte tout le monde – sans exception.

Pour lancer son service, cette néo-banque a offert les 6 premiers mois à ses nouveaux clients jusqu’au 31 décembre 2019, ce qui a largement contribué à son succès. Ci-dessous dans notre avis Ma French Bank, vous allez découvrir chacun des produits de la banque.

Test du compte de Ma French Bank

Caractéristiques de son compte courant

Quand on parle de néo-banques, il s’agit dans la majorité des cas d’établissements « de paiement » qui ne bénéficient pas d’une licence bancaire complète. Ils sont donc limités dans la gamme de produits bancaires qu’ils peuvent proposer. C’est pour cette raison que des sociétés financières telles que Revolut ou N26 se cantonnent pour le moment à un compte courant et une carte de paiement. Si ces deux dernières ont décroché une licence bancaire classique, elles restent toujours sur leur activité historique principalement autour du paiement.

Ma French Bank est quant à elle un établissement de crédit, ce qui lui permet d’avoir une gamme de produits plus large. Tous ses produits gravitent autour d’un compte courant, qui est accessible depuis une application mobile – ou depuis un espace web. Si l’ouverture du compte est possible dans l’un des 2 000 bureaux de postes (sur 9 000 bureaux) du réseau de La Poste, il ne sera pas possible d’y gérer son argent comme si on était un client de La Banque Postale. Il faut donc obligatoirement se rendre en ligne pour effectuer ses démarches.

Ma French Bank Application

© Ma French Bank

Si on parle volontiers de compte courant « simplifié » chez Ma French Bank, c’est parce que la banque en ligne a voulu conserver une offre claire et transparente. Elle a donc mis de côté un certains nombre de services que l’on retrouve dans une banque de réseau traditionnelle : exit le chéquier, exit le découvert. De cette manière, les clients de Ma French Bank n’auront aucune mauvaise surprise sur sa politique de prix.

Mieux encore : l’application mobile Ma French Bank permet de visualiser en direct tout l’historique de ses opérations. Alors que bon nombre de banques laissent un délai de 24 à 48 heures pour remonter les transactions, Ma French Bank affiche chacune des transactions après qu’elles aient eu lieu. Cela permet de mieux suivre son budget, en toute simplicité. Cette fonctionnalité est toutefois déjà disponible chez la plupart des néo-banques du moment, et dans les banques en ligne.

Ouverture de compte : éligibilité et conditions

Avant de se faire un avis sur Ma French Bank, il faut dans un premier temps comprendre quelles sont les conditions d’éligibilité à son offre. Et là, rien de plus simple. La banque mobile demande toutefois à tous ses clients d’avoir un RIB / IBAN dans un autre établissement. Il n’est donc pas possible d’ouvrir son premier compte chez Ma French Bank.

  • Une pièce d’identité de type carte d’identité ou passeport
  • Un second justificatif (CNI, passeport, permis de conduire, carte vitale, étudiante…)
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB) à son nom

Pour ouvrir son compte, il y a plusieurs possibilités. Tout d’abord, comme nous l’avons dit plus haut, il est possible d’ouvrir son compte directement dans l’un des 2 000 bureaux de poste partenaires. Pour ceux qui veulent faire leur inscription à distance, il est possible d’ouvrir un compte chez la néo-banque Ma French Bank depuis un ordinateur ou une application mobile.

A noter que les documents justificatifs d’identités n’ont pas besoin d’être envoyés par voie postale : tout se passe de manière dématérialisée, il suffit de tout scanner (ou prendre en photo) et envoyer depuis son smartphone ou ordinateur. La procédure d’inscription est donc équivalente à celle d’une néo-banque, et elle s’avère moins complexe que celle d’une banque en ligne. Elle se fera en quelques minutes seulement.

Si les banques en ligne demandent un justificatif de domicile et un justificatif de revenus, Ma French Bank fait l’impasse sur ces deux documents. Il ne faut pas non plus justifier d’un certain niveau de revenus pour prétendre à l’offre. La seule condition qui permettra d’assurer la tenue du compte est de verser cette cotisation mensuelle de 2€. Même en cas d’inactivité, Ma French Bank ne prélèvera pas davantage.

Le dernier point concerne le premier versement sur le compte Ma French Bank. Pour activer ce dernier, « le Client doit procéder à un premier versement d’un montant minimum de 50 € à partir d’un compte de dépôt ouvert à son nom au sein d’un établissement bancaire de l’Union Européenne », dixit les conditions générales de la banque. C’est moins qu’une banque en ligne classique (autour des 150€ au minimum), mais c’est davantage qu’une néo-banque qui ne demande aucun versement minimum.

Alimentation du compte

Au niveau de l’alimentation du compte courant, Ma French Bank a vraiment élargi un maximum les possibilités. Elle permet de rajouter des fonds via un paiement par carte bancaire (avec 3D Secure) qui est au nom du titulaire du compte Ma French Bank. Autrement dit, le compte Ma French Bank est obligatoirement ouvert comme un second compte courant. Encore une fois, Ma French Bank veut proposer une option « en plus » pour les français qui sont déjà bancarisés, en mettant l’accent sur une carte bancaire internationale, et sans frais.

Les cartes supportées pour l’alimentation du compte sont celles estampillées par Visa, Mastercard ou CB – sous condition que l’établissement de paiement soit reconnu dans la zone SEPA. Encore une fois, l’alimentation du compte devra être assurée par un compte appartenant au nom du client. Le client peut uniquement réaliser un seul crédit sur son compte par jour.

Ma French Bank permet également d’alimenter son compte par virement bancaire. Il est aussi possible d’émettre des virements (ou de créer des prélèvements) depuis ce même compte. Entre deux utilisateurs du service Ma French Bank, les transferts d’argent sont instantanés. Passons désormais dans cet avis sur Ma French Bank à la carte bancaire, qui est un élément indispensable de cette offre.

Carte bancaire Ma French Bank

Si le compte courant est au centre de Ma French Bank, c’est la carte bancaire qui est le produit phare de la banque. C’est avec cette dernière qu’elle veut offrir un avantage réel à tous les clients de banques de réseau et de banques en ligne traditionnelles. La néo-banque se targue d’avoir une carte Visa Internationale qui permet de réaliser les choses suivantes :

  • Paiements simples et rapides
  • 0 frais à l’étranger
  • Garanties et assistances de la carte Visa même à l’international
  • App pour la paramétrer à volonté et sans frais
Carte bancaire Ma French Bank

© Ma French Bank

Le réseau CB et Visa

Pour sa carte bancaire, Ma French Bank a fait le choix de deux réseaux. Tout d’abord, elle est estampillée du logo Carte Bleue (CB) pour la France. A l’international, elle collabore avec Visa pour offrir un maximum de possibilités à ses clients. Ces derniers peuvent ainsi bénéficier et accéder à un réseau de plus de 30 millions de commerçants partenaires dans le monde, et 1,4 million de distributeurs de billets (DAB). Visa et Mastercard sont équivalents au niveau de leur réseau, c’est donc un choix qui n’a pas grande importance.

Plafonds de paiements et de retraits

Parmi les avantages de cette carte bancaire Ma French Bank, on peut citer tout d’abord la flexibilité des plafonds de cette dernière : il est de 3 000€ de paiement sur 30 jours, et de 1 000€ de retraits sur 7 jours. C’est donc largement mieux que la plupart des banques en ligne, qui proposent cette flexibilité uniquement pour leurs clients Premium (Visa Premier…). A noter que ces plafonds peuvent être personnalisés depuis l’espace personnel des clients – à la hausse comme à la baisse.

Carte à autorisation systématique

Ma French Bank propose des cartes de paiement à autorisation systématique. Autrement dit, à chaque opération, le solde du compte est consulté. S’il n’est pas assez approvisionné, la transaction sera alors immédiatement déclinée. Le client ne peut donc pas être à découvert. C’est le même principe que l’on retrouve dans toutes les néo-banques, qui ne permettent pas de faire du crédit à leurs clients. Si la banque en ligne propose des cartes de « crédit » par défaut, il est possible de demander des cartes à contrôle systématique (comme par exemple la Visa Online chez Monabanq ou Hello bank!) pour ne jamais passer dans le rouge.

Utilisation de la carte à l’étranger

C’est là la grande force de la carte internationale de Ma French Bank. En l’occurrence, elle peut se féliciter de ne prélever aucun frais sur les paiements et les retraits réalisés à l’international, quelle que soit la devise utilisée. Cela concerne donc aussi bien les transactions réalisées dans la zone SEPA (Euro) que celles réalisées en dehors, et en devises étrangères.

Compatibilité avec le paiement mobile

Si le paiement mobile reste un phénomène assez restreint en France, sa croissance est exponentielle. Ma French Bank sait que sa jeune clientèle est très sensible au paiement mobile, et elle a donc fait le choix de proposer la compatibilité avec Apple Pay. Ce dernier permet d’enregistrer sa carte bancaire directement sur son téléphone (iPhone) pour que celui-ci serve ensuite d’alternative à une carte bancaire physique. A contrario, le Compte Nickel fait l’impasse sur ce dernier.

Pour régler des transactions, le smartphone devra être rapproché d’un terminal de paiement compatible avec le « sans contact ». C’est le même principe qu’une carte bancaire sans contact – sans la contrainte du plafond. En utilisant la solution Apple Pay, l’utilisateur n’a pas de plafond de paiement. Cette solution est considérée comme plus sécurisée qu’un simplement paiement par carte (qui nécessite un code PIN) puisqu’il faudra valider son identité par le système de reconnaissance faciale, ou avec un capteur d’empreinte digitale directement intégré à l’iPhone.

Comme vous allez pouvoir le constater plus bas dans cet avis sur Ma French Bank, la banque ne se cantonne pas qu’à une carte bancaire et un compte courant. Elle propose en supplément divers services pratiques (cagnottes, virements par SMS…) ainsi qu’un crédit renouvelable.

Les autres produits et services de Ma French Bank

Ma French Bank, ce n’est pas seulement un compte et une carte bancaire Visa internationale sans frais. Ma French Bank, c’est également un établissement qui met à disposition de ses clients une série de services pratiques qui permettent de gérer son budget en toute simplicité et à moindres frais. Ci-dessous, nous avons listé les principaux avantages de souscrire à cette banque mobile.

Virement par SMS

Ma French Bank sait que sa clientèle est jeune, et elle sait que les solutions de cagnottes sont populaires. Quand on réalise une dépense commune, quoi de mieux que de rembourser les organisateurs de manière instantanée ? Pour simplifier les remboursements et pour qu’ils soient plus rapides, Ma French Bank a mis en place un système de « virement par SMS ».

Virement par SMS

© Ma French Bank

Comment est-ce que ça fonctionne ? Si vous avez besoin de rembourser un proche, vous pouvez rentrer sur l’application mobile son numéro de téléphone ainsi que le montant qui doit lui être versé. Il recevra alors un SMS dans lequel il devra rentrer son numéro de compte (IBAN) pour que le virement lui soit crédité. S’il est client de Ma French Bank, l’IBAN (ou RIB) de son compte sera directement pré-rempli, ce qui facilite le remboursement.

Un système de cagnotte (gratuit)

Ma French Bank sait aussi que les cagnottes en ligne ont pris un essor considérable ces dernières années. Pour rivaliser face à des Leetchi et PotCommun, elle a mis en place son système personnel baptisé « Let’s Cagnotte ». Ce service est gratuit et sans commission, ce qui fait à notre avis de Ma French Bank un acteur très sérieux sur le créneau. Une fois la cagnotte finie, les fonds sont alors directement versés sur le compte du titulaire. A titre de comparaison, Leetchi facture entre 1,9% et 4% du montant total collecté pour cette opération.

Un crédit à la consommation

Un élément important que nous n’avons pas encore évoqué dans cet avis sur Ma French Bank est le crédit à la consommation. Baptisé « Mon Extra Prêt », le crédit renouvelable de Ma French Bank permet d’emprunter des petits montants pour faire face à tous les défis du quotidien. Émis par La Banque Postale Financement, ce crédit à la consommation est conditionné par la situation de chacun des clients.

Lorsqu’il fait une demande de souscription depuis son espace personnel, il lui sera indiqué quel sera le montant disponible, quelles sont les mensualités et quelle est la durée de remboursement. La banque en ligne laisse toutefois à ses utilisateurs la possibilité de modifier des mensualités ou de faire un remboursement anticipé sans frais. Ci-dessous, une illustration dans notre avis Ma French Bank du crédit renouvelable.

Crédit Ma French Bank

© Ma French Bank

Si N26 collabore aujourd’hui avec Younited Credit pour offrir un crédit à la consommation, les autres néo-banques ont fait l’impasse sur ce produit. Grâce à sa maison-mère, Ma French Bank peut ainsi offrir la possibilité à ses utilisateurs de souscrire à un crédit renouvelable en toute simplicité, en quelques clics et à moindres frais. Pour rappel, cette enveloppe est disponible pour le client – mais elle ne lui coûte rien s’il ne l’utilise pas. Pratique – mais à utiliser avec modération.

Une série de garanties

Comme toutes les cartes bancaires, celle de Ma French Bank vient avec un certain nombre de garanties. Sauf que la banque en ligne a voulu aller encore plus loin, et qu’elle assure également les paiements mobiles, les espèces ainsi que les papiers et les clés de ses utilisateurs. Il en va de même pour les achats qui sont assurés jusqu’à 1 000€, ou encore les livraisons qui sont remboursées jusqu’à hauteur de 2 000€ par sinistre. Finissons désormais notre avis sur Ma French Bank avec les projets qu’elle souhaite mener dans les années qui viennent.

Les projets à venir

Ma French Bank ne souhaite pas s’arrêter là, et elle a déjà de nombreux projets en cours pour les années à venir pour conforter son succès. Pour 2020, elle ambitionne déjà de sortir un compte pour les mineurs à partir de 12 ans. Ensuite, la banque mobile souhaite se développer sur le marché des indépendants et des professionnels.

Dans les 2 prochaines années, elle souhaite aussi se développer sur de l’épargne – et étoffer son offre de crédits. Un programme très ambitieux, mais qui semble largement dans ses cordes quand on connait l’expérience de sa maison-mère. En revanche, elle ne souhaite pas s’attaquer à l’international pour le moment, et elle laisse le Compte Nickel, N26 ou encore Revolut valider cette stratégie.

Conclusion : notre avis sur Ma French Bank

Il est l’heure maintenant de vous livrer nos conclusions sur l’expérience.

Notre avis sur Ma French Bank : Clairement, il faut voir cette offre bancaire comme un complément à une offre bancaire principale parce qu’elle ne sera pas suffisante en elle-même. Et d’ailleurs, la banque mobile ne s’en cache pas : il faut obligatoirement détenir un compte dans une banque (avec un RIB) pour pouvoir ouvrir un compte chez Ma French Bank.

Le vrai avantage d’une formule telle que Ma French Bank réside dans la carte de paiement à l’international. Avec aucun frais sur les transactions (paiement ou retrait) en devises, la banque en ligne offre une promesse très séduisante. Alors que les frais à l’étranger peuvent vite monter à plusieurs dizaines (voire centaines) d’euros par an, Ma French Bank offre une solution à un tarif très abordable (2€ par mois).

Elle offre par ailleurs davantage de flexibilité qu’une néo-banque sur les plafonds et les tarifs. Si N26 ou Revolut ont des offres gratuites, elles ne permettent pas de dépenser autant que Ma French Bank en devises et sans aucune commission. En revanche, elle voit une réelle concurrence sur le marché français avec la carte Boursorama Ultim, qui propose un produit similaire qui est gratuit et sans condition.

Enfin, concernant les produits et services divers proposés en plus de la carte, ils ne sont clairement pas stratégiques. Ils seront utiles pour certains jeunes (virement par SMS, cagnottes…) mais ils ne sont pas suffisant pour en faire une banque et un compte principale. Cela restera donc pour l’instant un compte secondaire avec une carte utile lorsqu’on voyage à l’international. Pour ceux qui veulent profiter d’un crédit compétitif ou d’une solution d’épargne (voire plus…), mieux vaut se tourner vers une « vraie » banque en ligne avec une gamme de produits plus complète.

Et vous, avez-vous un avis sur Ma French Bank ?

Ma French Bank

8.5

Note Globale

8.5/10