Suivez-nous

Paiement mobile Monabanq : comment le mettre en place ?

Le paiement mobile permet de dématérialiser la carte bancaire – mais il n’est malheureusement pas encore disponible sur Monabanq. Pour régler un achat en boutique ou en ligne, il suffit donc de présenter son smartphone devant un terminal de paiement sans contact (TPE mobile) ou de flasher un QR code. Le m-paiement supprime ainsi la carte bancaire physique et les espèces.

Paiement mobile Monabanq

© Monabanq

La constante augmentation du taux d’équipement en mobiles des Français tend à ce que ce moyen de paiement soit de plus en plus utilisé. Les banques en ligne s’adaptent à la demande et proposent des solutions de paiement mobile compatibles. Mais pour disposer du paiement mobile à Monabanq, il faudra encore patienter car la banque ne s’est pas exprimé dessus.

Fonctionnement du paiement mobile

Le paiement mobile est simple, rapide et sécurisé. Simple puisqu’il suffit de télécharger une solution de paiement mobile sur son smartphone, afin de faire le lien avec sa carte bancaire. Conséquence : le consommateur ne rentre ses coordonnées bancaires qu’une seule et unique fois dans l’application mobile. Le téléphone devient alors une alternative à la carte bancaire physique.

Au supermarché, en magasin ou chez un commerçant, il faudra sélectionner la carte dématérialisée depuis l’application Wallet sur son smartphone, et la placer au-dessus d’un terminal compatible. L’opération fonctionne grâce à la technologie NFC : la puce intégrée à la carte SIM, se connecte instantanément et sans contact au terminal de paiement. D’où une transaction rapide et sécurisée.

Visiter Monabanq

Une autre alternative consiste à passer par un QR Code (petit carré noir et blanc). L’utilisateur télécharge l’application et l’associe à sa carte bancaire. Au moment de payer, il ouvre l’application et flashe le code QR à l’aide de son téléphone portable.

Bon à savoir : si le plafond du paiement sans contact est fixé à 30 euros, le plafond du paiement mobile correspond à celui de la carte bancaire.

État des lieux du paiement mobile en France

91%, c’est le nombre de Français, âgés de 15 à 60 ans, qui connaissent l’existence du paiement mobile, selon l’étude Baromobile 2018. 4 Français sur 10 se disent favorables à cette modalité de paiement, tandis que les 15-34 ans sont 19% à l’exploiter.

En mai 2019, une étude Statistica chiffrait à 2,2% le taux de pénétration du m-paiement dans l’hexagone. Loin des 35,2% d’usagers chinois et même des 8,8% d’Espagnols et de Britanniques. Dans le monde, ce mode de paiement a tout de même généré 108,8 milliards de transactions en 2019. Une tendance amenée à se renforcer.

Les raisons du faible engouement en France relèvent d’un manque de confiance sur la sécurité des transactions et d’une culture plus axée sur l’usage de la carte bancaire. Le paiement par carte sans contact est un concurrent majeur. Résultat : l’usage du m-paiement est très faible encore en magasins.

C’est sans doute ces raisons qui expliquent que le paiement mobile chez Monabanq n’est pas encore proposé. Pourtant, par soif d’innovations, les autres banques en ligne ont toutes sauté le pas. Il en est de même chez les banques traditionnelles, la solution Apple Pay étant en passe d’être accessible chez tous les établissements en 2020.

Les solutions de paiement mobile

Si le service de paiement mobile Monabanq n’est pas encore accessible, ce ne sont pas les solutions sur le marché qui manquent. Voici un aperçu des principales.

Apple Pay

Apple Pay débarque en France, en 2016. L’utilisateur doit être équipé d’un iPhone (depuis l’iPhone 6 et ultérieur), d’un iPad (iPad mini 3 ou iPad Air 2 et ultérieur) ou d’une Apple Watch (montre connectée). Outre le paiement mobile, Apple Pay permet de régler ses achats dans l’écosystème Appel (App Store).

Pour la configuration, il faut aller sur l’application Wallet (portefeuille) et cliquer sur le bouton + qui est positionné en haut droite. L’utilisateur peut alors ajouter des cartes bancaires ou des cartes de fidélité par simple photo ou saisie manuelle. Pour le moment, Monabanq ne supporte pas Apple Pay.

Google Pay

La solution Google Pay résulte de la fusion, en janvier 2018, de Google Wallet et d’Android Pay. Sur l’application téléchargée depuis un portail d’APK, l’utilisateur renseigne son compte Google. L’option « ajout d’une carte » est proposée.

Google Pay est disponible en France depuis le mois de décembre 2018. Le wallet est uniquement compatible avec les téléphones portables Android munis de la technologie NFC. Autre service complémentaire : la possibilité de transférer de l’argent de pair-à-pair pour, par exemple, pour rembourser un proche.

Samsung Pay

La solution de paiement Samsung Pay est disponible en France depuis le mois d’avril 2018 sur les smartphones Galaxy de la marque coréenne (Galaxy A5 et ultérieur, toute la gamme des Galaxy S à partir du S7). La différence avec Apple Pay et Google Pay est que cette solution autorise aussi le paiement sans contact sur un terminal incompatible avec la technologie.

Samsung Pay intègre en effet la technologie MST (de l’anglais Magnetic Secure Transmission). Le mobile équipé créé un champ magnétique de faible portée. Ce dernier simule un swipe (glissement) de la carte bancaire pour valider la transaction.

Autre singularité : Samsung Pay permet la dématérialisation des cartes de réduction et de la carte Ticket Restaurant Edenred. L’authentification s’effectue par le biais d’un code PIN classique ou de la biométrie (empreinte digitale, reconnaissance de l’iris).

Paylib

Pour contrer les acteurs étrangers, les banques françaises BNP Paribas, Société Générale et La Banque Postale, ont initié Paylib. Lancée en 2013, cette solution de paiement est plus un service bancaire à part entière qu’une simple application. Pour l’utiliser, il faut toutefois passer par l’application mobile de sa banque.

Elle revendique 2,3 millions de clients, au mois de septembre 2019, avec une croissance mensuelle qui a atteint 15% en juin de la même année. Paylib permet de payer ses achats en magasin et en ligne, et de transférer de l’argent à un ami (« Paylib entre amis »). En revanche, ce service n’est compatible que sur Android.

Lyf Pay

Autre solution de paiement mobile tricolore, Lyf Pay est arrivée sur le marché en mai 2017. C’est le fruit d’un travail commun entre BNP Paribas et Crédit Mutuel. L’application téléchargée 2,5 millions de fois est disponible sur Android et iOS.

Lyf Pay se construit dans une logique d’agrégation de services où le paiement mobile n’est qu’un parmi d’autres. Un utilisateur de Lyf Pay peut ainsi payer en magasin, intégrer ses cartes de fidélité, dématérialiser ses tickets de caisse, se constituer des cagnottes et faire des paiements entre amis.

Lyf Pay

© Lyf Pay

Conclusion : Crédit Mutuel, puis Monabanq ?

On peut s’interroger sur l’absence de service de paiement mobile chez Monabanq. La banque en ligne apparaît en retard par rapport à ses concurrentes. D’autant que l’usage du mobile en France est désormais répandu.

Toutefois, la situation pourrait évoluer assez rapidement puisque le Crédit Mutuel, sa maison-mère, propose Lyf Pay, Paylib et désormais Apple Pay depuis le début de l’année 2020. On peut imaginer que le service Apple Pay chez Monabanq soit accessible à court terme sur les cartes bancaires Monabanq. En attendant, si vous voulez en savoir plus sur cette excellente banque en ligne, vous pouvez consulter notre avis Monabanq.

Visiter Monabanq