Suivez-nous

Agrégateur de compte bancaire : qui a la meilleure solution ?

Ces dernières années, le nombre d’agrégateurs de comptes bancaires actifs en France a cru en flèche. C’est avec l’entrée en vigueur de la directive européenne DSP2 que les banques ont été obligées de mettre en place des API pour faciliter les transferts d’information – et l’essor des agrégateurs. Ces derniers peuvent désormais récupérer en toute légalité les données relatives aux comptes bancaires auprès de divers établissements bancaires – et sous condition d’acceptation par l’utilisateur.

Agrégateur de compte bancaire : guide A à Z

Un agrégateur de compte bancaire est une technologie qui permet de regrouper sur une seule et même interface plusieurs comptes détenus par un seul client. Il peut ainsi visualiser en un clin d’oeil l’état global de ses comptes. Ce dernier donne alors l’autorisation à l’agrégateur de comptes de récupérer les différentes informations depuis ses espaces personnels de chacun des établissements en ligne.

Les agrégateurs de comptes bancaires prennent aussi bien la forme de sites internet dédiés, d’application mobiles (Linxo, Bankin) ou ils peuvent directement être intégrés dans l’espace personnel d’une banque. C’est le cas par exemple d’Hello bank! qui permet à ses clients d’agréger directement dans leur espace personnel les comptes qui seraient domiciliés dans d’autres banques.

Agrégateur de compte bancaire Bankin'

© Presse-citron.net

Alors que le nombre de cartes bancaires et de comptes par français croît en flèche, opter pour un agrégateur de comptes bancaires externes est une solution pour gagner du temps. Cette interface permet ainsi de visualiser en une fois sa « santé financière » globale. Les société technologiques à l’origine de ces agrégateurs ont également parfaitement pensé l’expérience utilisateur, elles offrent divers services de conseils pour optimiser son argent.

En 2020, plusieurs acteurs de distinguent sur ce créneau. Le plus grand agrégateur de comptes bancaires externe indépendant est Bankin. Il compte à l’heure actuelle plus de 4 millions d’utilisateurs entre ses diverses formules (gratuite et / ou payantes : Bankin’ Plus et Bankin’ Pro). Le deuxième n’est autre que Linxo, un agrégateur qui recense 3 millions d’usagers et qui fournit plusieurs établissements bancaires en marque blanche avec sa technologie (HSBC, BforBank…).

Certaines banques en ligne font appel à des solutions techniques B2B pour intégrer un agrégateur de compte bancaire directement depuis leur espace personnel. C’est le cas par exemple d’Hello bank! qui a sollicité la société Budget Insight pour lui fournir une technologie sécurisée et efficace. Avec Boursorama Banque, la banque en ligne Hello bank! offre l’une des meilleures expériences directement depuis un espace personnel bancaire.

Agrégateur de comptes Hello bank!

© YouTube – Hello bank!

Fonctionnalités de l’agrégateur de comptes

Comme vous pouvez le voir plus haut dans les images, un agrégateur de compte va réunir sur une seule et même interface les comptes de différentes banques. Cela ne concerne pas forcément que les comptes courants puisque certains offrent aussi la possibilité d’agréger des comptes d’épargne, voire des produits financiers (comme c’est le cas pour LaFinBox par exemple). D’une solution à une autre, le temps de mise à jour des informations bancaires peut légèrement varier.

Le grand avantage de l’agrégateur de compte bancaire est qu’il récupère à un seul endroit diverses sources d’informations. Mais au delà de ça, il les met en forme et il facilite la lecture globale de l’ensemble de ses comptes. Il permet de faire au niveau global ce que font aujourd’hui la plupart des applications bancaires modernes.

Ainsi, il est possible d’avoir un système de catégorisation de dépenses facilement lisible. L’agrégateur va déterminer dans la liste des dépenses sur chaque compte la catégorie associée (exemples : énergie, shopping, santé, transports…) pour ensuite les matérialiser sous forme de graphiques et de statistiques. L’utilisateur pourra ainsi mieux comprendre ses différents postes de dépenses – et adapter son budget si besoin.

Que ce soit Linxo ou Bankin, les deux principaux agrégateurs de comptes bancaires indépendants français ont levé 20 millions d’euros chacun. Leur objectif est d’aller au delà de l’agrégateur de base. Ils veulent devenir des conseillers financiers pour aider les français à mieux gérer leur argent. Un algorithme intelligent leur permet de donner des conseils pour mieux gérer son budget. Un système d’alertes (par SMS ou notifications) permet aussi d’être prévenu en cas de dépense inhabituelle.

La prochaine étape pour le développement des agrégateurs de comptes, c’est de pouvoir gérer son argent directement depuis l’application. Toujours grâce à DSP2, les utilisateurs vont pouvoir gérer leurs comptes depuis leur agrégateur – et réaliser des virements entre leurs comptes en toute simplicité. C’est déjà le cas chez plusieurs acteurs indépendant comme Linxo, Bankin’ ou LaFinBox. Ce dernier permet de faire des virements entre un certain nombre d’établissements bancaires (Crédit Agricole, LCL, Boursorama Banque, Société Générale, Fortis, La Banque Postale, Crédit Mutuel CIC, Cetelem, BNP Paribas et la Caisse d’Épargne).

Comparatif des agrégateurs de comptes bancaires

Nous l’avons déjà dit plus haut, il existe deux modèles d’agrégateurs de comptes. Il y a les solutions indépendantes comme Bankin ou Linxo (désormais propriété du groupe Crédit Agricole depuis le mois de janvier 2020), et il y a les solutions directement fournies par les banques elle-mêmes. Chacune a ses avantages et ses inconvénients, nous vous avons préparé un comparatif des grands acteurs indépendants (ou presque) ci-dessous.

Linxo, nouvelle propriété du Crédit Agricole

Linxo a été le premier vrai agrégateur de comptes bancaires en France. Fondée en 2010, l’application mobile a effectuée une première grande levée de fonds de 2 millions d’euros en 2016. Elle a enchainé en 2019 avec une seconde levée de fonds, de 20 millions d’euros, pour continuer son développement. Elle vient récemment de célébrer ses 3 millions de clients. Linxo offre un accès à 320 banques que l’on peut agréger sur sa seule et unique interface.

Fin janvier 2020, le groupe Crédit Agricole annonçait mettre la main sur 85% du capital de la société. La banque a participé aux précédents tours de table. Au delà de l’application mobile, Linxo fournit également des établissements avec une marque blanche. C’est le cas par exemple de la banque BforBank (avec son agrégateur de compte Mes Banques by BforBank), HSBC ou encore l’assureur Maïf.

Agrégateur de comptes Linxo

© Linxo

Par défaut, l’application mobile Linxo est gratuite. Il est toutefois possible d’opter pour la solution payante Linxo Premium qui donne accès à des outils avancés pour mieux gérer son argent. Moyennant 2,50€ par mois, l’utilisateur peut ainsi bénéficier d’un solde prévisionnel de son compte, d’un système de suivi des opérations à venir, d’un système de catégorisation personnalisé ou encore de mises à jour en avant première.

L’agrégateur de comptes Linxo rajoute aussi une garantie de 12 mois sur les achats, et la version payante assure aussi l’absence de publicités sur l’application. Quelle que soit la formule que vous prenez chez Linxo, vous avez la possibilité de faire des virements directement depuis celle-ci – vers et depuis l’une des 10 plus grandes banques françaises.

Bankin’, le numéro 1 français

Bankin’ a été fondée une année après Linxo, en 2011. L’application mobile a toutefois réussi à prendre le dessus sur son rival et elle compte 4 millions d’utilisateurs. Elle offre globalement les mêmes services que Linxo, avec une expérience utilisateur peut-être un peu meilleure. En avril 2019, elle levait 20 millions d’euros pour continuer de se développer et fournir des services toujours plus avancés.

Agrégateur de compte bancaire

© Bankin

Elle permet d’agréger les comptes bancaires sur une seule interface, de catégoriser les dépenses, d’avoir un prévisionnel, d’effectuer des virements bancaires (ce sont les utilisateurs qui les déclenchent, pas Bankin’), de suivre son épargne ou encore de bénéficier de conseils d’un coach automatisé. Comme Linxo, Bankin’ offre une version premium de son application. L’offre est très proche de celle de Linxo : moyennant 2,49€ par mois, il est possible d’avoir le système de catégorisation personnalisé, un système de recherche infini (historique), ou encore un support client premium. A noter qu’une version professionnelle (Bankin’ Pro) est également disponible pour 8,33€ par mois. Cette dernière est vraiment très adaptée aux indépendants.

Yolt by ING

Plutôt que de passer par un service tiers, la banque en ligne ING a décidé de développer sa solution en interne. Yolt est une activité qui a été développée au sein de l’accélérateur de la banque néerlandaise à Amsterdam, aux Pays-Bas. Ella a d’abord été mise sur le marché au Royaume-Uni et en Italie avant d’arriver début 2019 en France.

Les clients de la banque ING peuvent ainsi télécharger l’application mobile (iOS ou Android) pour ensuite agréger leurs comptes bancaires externes sur celle-ci. C’est exactement le même principe que l’application Mes Banques de BforBank qui a été développée par la société Linxo. A noter que Yolt offre aussi divers comparatifs de services communs comme l’énergie.

Max du groupe Arkéa

Fin 2017, le groupe Arkéa dévoilait Max, une application qui ambitionne de venir « votre assistant personnel ». Cette solution est un combiné entre un agrégateur de compte bancaire et un compte bancaire. En l’occurrence, les clients ont une carte bancaire Max qu’ils peuvent utiliser pour régler leurs achats. Ils choisissent ensuite à quel compte externe ils souhaitent allouer la dépense. Les utilisateurs ont également la possibilité de créer des e-cartes (cartes virtuelles) pour des utilisations ponctuelles lors de leurs achats sur internet.

Max

© Max

Au delà de fournir ce service très utile, Max offre aussi une série de conseils pour mieux gérer son argent. En tant qu’assistant, il aide ses utilisateurs à renégocier leurs crédits, gérer leurs assurances ou encore optimiser leurs placements. Un système de chat intelligent est disponible par défaut, mais une équipe de conseillers physiques sont disponibles s’il faut prendre le relais. Max se vante également de pouvoir aider ses clients en quête d’une baby-sitter, ou pour l’organisation de voyages. Bref, un vrai concierge 2.0.

LaFinBox pour gérer son patrimoine

Le dernier agrégateur de compte de notre comparatif est LaFinBox. Il s’agit d’une application qui a une fonction très particulière : mieux gérer son patrimoine. Elle propose des services d’agrégations qui couvrent des produits plus techniques. Au delà des comptes courants de base, elle permet d’agréger les comptes d’épargne, les comptes titres, les assurances vie, l’épargne salariale ou encore les crédits (immobilier et consommation).

Si l’expérience utilisateur est un peu moins poussée que celle de Bankin’ ou Linxo, LaFinBox est un excellent agrégateur de compte pour gérer un patrimoine varié. C’est vraiment une application de suivi de ses placements financiers. Elle offre également une version pour les pros qui souhaitent suivre leurs investissements en temps réel, et depuis une seule interface.