Suivez-nous

Carte Visa Premier Boursorama : prix, plafonds et garanties

La carte Visa Premier de Boursorama est une carte de paiement internationale à débit différé. Elle propose notamment la gratuité des frais bancaires à l’étranger et des garanties exclusives d’assistance et d’assurance par rapport à la carte Visa Classic Boursorama.

Visiter Boursorama

Accessible gratuitement sous conditions de revenus et d’utilisation, ce moyen de paiement constituait l’offre haut de gamme du catalogue de la banque en ligne. Désormais, la carte Visa Premier Boursorama est concurrencée par la Visa Ultim Boursorama, lancée le 11 juin 2019. En quoi la Visa Premier se distingue-t-elle des autres cartes bancaires de Boursorama ? Combien coûte-t-elle ? A quel public est-elle destinée ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les caractéristiques d’une carte bancaire de référence sur le marché.

Visa Premier Boursorama

© Boursorama

Coût de la Visa Premier Boursorama : gratuit sous conditions de revenu et d’utilisation

La carte bancaire Visa Premier de Boursorama Banque est une CB haut de gamme gratuite. En contrepartie, les nouveaux clients doivent justifier d’un certain montant de revenus : 1800 euros nets par mois minimum. Pour esquiver cette barrière à l’entrée, il faut déposer 5000 euros d’encours sur un des comptes Boursorama. C’est le double dans le cadre d’une ouverture d’un compte joint Boursorama. Mais, dans tous les cas de figure, un premier versement de 300 euros est impératif.

Bon à savoir : il n’est pas nécessaire de domicilier ses revenus pour accéder à un compte courant associé à une Visa Premier Boursorama.

Et pour ceux qui sont déjà des clients de la banque en ligne ? La gratuité de la Visa Premier Boursorama ne résulte plus d’un certain niveau de revenus. Par contre, ceux qui détiennent un produit chez Boursorama doivent justifier de 1800 euros minimum de flux créditeurs sur les 90 derniers jours. Une solution alternative consiste à  faire un dépôt d’au moins 5000 euros sur un produit de la filiale de la Société Générale. C’est encore un montant à doubler pour souscrire un compte joint associé à une Visa Premier Boursorama.

Attention : si le client ne paye pas avec sa carte bancaire Visa Premier Boursorama durant un mois, alors il se voit appliquer une cotisation mensuelle de 15 euros par mois.

Le type de débit : le différé comme unique choix

Contrairement à la carte Visa Classic Boursorama qui offre le choix entre le débit immédiat et le débit différé, la carte Visa Premier est une carte de paiement internationale à débit différé uniquement. Les paiements et les retraits ne sont pas immédiatement débités. Le titulaire de la Visa Premier Boursorama dispose en quelque sorte d’une avance de trésorerie.

Le débit différé, comme son nom l’indique, repousse les prélèvements sur le compte courant suite aux opérations de CB à la fin du mois. Le débit se fait en une seule fois. Il agrège donc tous les mouvements réalisés au cours du mois. Le client doit être attentif à lister ses paiements et ses retraits pour ne pas se mettre dans le rouge. Une situation qui l’amènerait à verser des commissions d’incident de paiement, gonflant par conséquent sa facture bancaire.

Visiter Boursorama

Le découvert bancaire de la Visa Premier Boursorama

Le découvert bancaire par défaut de la Visa Premier Boursorama est de 600 euros. C’est le montant de découvert bancaire autorisé le plus élevé parmi les cartes bancaires Boursorama. Mais le client peut modifier ce seuil depuis son Espace client via la rubrique « Mon découvert autorisé » au bout de 3 mois de souscription.

L’augmentation du découvert bancaire autorisé est possible jusque 2500 euros. Autre limite : le montant ne doit pas dépasser 10% de l’épargne non bloquée sur tous les comptes et les contrats Boursorama ou 50% des mouvements créditeurs mensuels moyens du compte bancaire. Ne sont pas compris dans ce calcul les virements internes et les remises de chèques de moins de dix jours au cours des 90 derniers jours.

Le coût du découvert bancaire autorisé est de 7% par an, alors que celui du découvert bancaire non autorisé (franchissement du seuil) est de 16% par an. Ces taux sont susceptibles de modification de la part de Boursorama et dans la limite du taux d’usure.

Carte bancaire Boursorama

© Boursorama Banque

Le coût des retraits et des paiements : gratuit

La carte Visa Premier de Boursorama Banque ne génère pas de frais sur les opérations en euros et en devises. Autrement dit : tous les retraits, aux distributeurs de billets automatiques (DAB) ou aux guichets automatiques de la banque (GAB), et les paiements en euros et en monnaies étrangères sont gratuits.

Bon à savoir : les détenteurs d’une carte Visa Premier Boursorama datant d’une souscription antérieure au 06/11/2019, renouvelées ou refabriquées, payent une commission de 1,94% par paiement et retrait en devises étrangères.

Même gratuité pour les opérations effectuées par paiement mobile. D’ailleurs, la carte Visa Premier Boursorama est compatible avec de nombreuses solutions de paiement mobile : Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay, Fitbit Pay et Garmin Pay. C’est un moyen de paiement recommandé pour les personnes qui voyagent en dehors de la zone euro, dans le cadre de leur travail, de leurs études voire de séjours de vacances.

Rappel : Boursorama Banque facture des frais d’inactivité. Si le titulaire de la Visa Premier n’effectue aucune opération de paiement dans le mois (en France ou à l’étranger), alors il doit s’acquitter d’une cotisation mensuelle de 15 euros par mois.

Les plafonds de retrait et de paiement

Les plafonds de retrait et de paiement de la carte Visa Premier de Boursorama sont modulables temporairement. Il suffit ainsi d’aller sur son Espace Client pour activer cette option. Les plafonds permanents peuvent aussi être revus à la hausse, à condition de respecter des critères d’octroi de la CB plus importants.

Les plafonds permanents

Pour la Visa Premier Boursorama, les plafonds permanents sont les suivants :

  • 300 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et 1500 euros pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 5000 euros d’encours ou de 1800 euros de flux créditeurs ;
  • 920 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et 3000 euros pour les paiements sur 30 jours glissants pour des critères d’octroi identiques aux précédents ;
  • 920 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et 5000 euros pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 10 000 euros d’encours ou de 2400 euros de flux créditeurs ;
  • 920 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et 7500 euros pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 15 000 euros d’encours ou de 3000 euros de flux créditeurs ;
  • 1800 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et 10 000 euros pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 20 000 euros d’encours ou de 4000 euros de flux créditeurs ;
  • 3000 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et illimités pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 30 000 euros d’encours ou de 6000 euros de flux créditeurs.

Les plafonds temporaires

Le client a également l’opportunité de réviser temporairement, durant 30 jours, les quatre derniers seuils moyennant des critères d’octroi moins serrés (en gras) :

  • 920 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et 5000 euros pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 7500 euros d’encours ou de 1800 euros de flux créditeurs;
  • 920 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et 7500 euros pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 11 250 euros d’encours ou de 2250 euros de flux créditeurs;
  • 1800 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et 10 000 euros pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 15 000 euros d’encours ou de 3000 euros de flux créditeurs;
  • 3000 euros pour les retraits sur 7 jours glissants et illimités pour les paiements sur 30 jours glissants. Les critères d’octroi sont alors de 22 500 euros d’encours ou de 4500 euros de flux créditeurs.

Bon à savoir : l’augmentation des seuils de retrait et de paiement s’adresse aux clients de plus de trois mois, sous réserve d’éligibilité.

Visa Premier Boursorama : assistance et assurance

Chaque carte bancaire Boursorama inclut des garanties d’assistance et d’assurance en cas d’accidents ou de maladies au cours d’un déplacement (pas de franchise kilométrique). La carte Visa Premier Boursorama propose une extension des garanties d’assurance et d’assistance par rapport à la carte Visa Classic Boursorama :

  • modification, annulation et interruption de voyage ;
  • capital décès / invalidité ;
  • garantie Neige et Montagne ;
  • dommage / vol du véhicule de location ;
  • transport / rapatriement médical ;
  • retour des accompagnants ;
  • garde d’enfants de moins de 15 ans ;
  • rapatriement des animaux domestiques ;
  • présence d’un proche en cas d’hospitalisation ;
  • frais d’hébergement d’un proche en cas d’hospitalisation (jusqu’à 125 euros par nuit, pour un maximum de 10 nuits) ;
  • avance et remboursement des frais médicaux (jusqu’à 155 000 euros) ;
  • remboursement des frais téléphoniques avec l’Assistance (jusqu’à 100 euros) ;
  • assistance en cas de poursuites judiciaires (jusqu’à 3100 euros de remboursement des honoraires d’avocat) ;
  • responsabilité civile à l’étranger (jusqu’à 1 525 000 euros) ;
  • indemnités en cas de retard de transport ou de retard de bagages (jusqu’à 400 euros) ;
  • indemnités en cas de perte, vol, détérioration de bagages (jusqu’à 800 euros) ;
  • chauffeur de remplacement ;
  • acheminements d’objets (médicaments, lunettes, etc.).

Pour plus de détails sur les garanties offertes par la Visa Premier Boursorama, le client peut s’adresser à un conseiller bancaire ou consulter les notices en ligne, depuis les rubrique « Mes Documents », puis « Notices », de son Espace client.

Les fonctionnalités associées à la Carte Boursorama

Boursorama Banque facilite la gestion des finances personnelles et bonifie l’expérience utilisateur de ses clients, en fournissant de nombreux services gratuits :

  • le verrouillage et le déverrouillage en ligne de la carte bancaire ;
  • l’alerte par SMS en cas d’opérations supérieures à 200 euros ;
  • la consultation du code confidentiel depuis l’Espace Client ;
  • les frais de recherche pour contestation d’achat réalisé par CB ;
  • les frais d’opposition en cas de suspicion de vol ou de perte de la CB ;
  • le renouvèlement de la Visa Classic Boursorama à échéance ;
  • le changement de type de carte ;
  • l’inscription à la solution de paiement mobile Paylib ;
  • les modulations des plafonds de paiement et de retrait ;
  • le paiement mobile et le paiement sans contact ;
  • la catégorisation des dépenses ;
  • le service d’agrégation de comptes bancaires ;
  • le coffre-fort visuel ;
  • la visualisation des factures ;
  • l’Instant Payment ou paiement instantané.

Avis sur la Visa Premier Boursorama

La carte bancaire Visa Premier Boursorama est une carte de paiement internationale haut de gamme. Elle s’adresse aux personnes qui ont l’habitude de voyager régulièrement, en France ou à l’étranger. Par rapport à la Visa Classic, les opérations en devises sont gratuites, les plafonds de paiement et de retrait plus élevés, et les garanties d’assurance et d’assistance bien plus larges.

Attention toutefois à ne pas être inactif, sous peine de devoir verser une cotisation mensuelle de 15 euros. Enfin, comparativement à la Visa Ultim, également sans frais bancaires à l’étranger, la Visa Premier prime par le débit différé, un découvert bancaire autorisé par défaut bien plus élevé et l’absence de contrôle systématique du solde. Par contre, sa gratuité dépend de conditions de revenu ou d’encours, ce qui n’est pas le cas pour l’offre Ultim.

Visiter Boursorama

BanqueLien
Voir
Voir
Voir

Actualités