Suivez-nous

Paiement mobile Hello bank : comment le mettre en place ?

Si le paiement mobile reste encore assez marginal en France, les banques s’y mettent progressivement. La banque en ligne Hello bank! est évidemment sur le coup, et elle offre depuis le début de l’année 2019 le support à Apple Pay à tous ses clients. Sa maison mère BNP Paribas a également été à l’origine d’une solution française baptisée Paylib – qu’elle supporte évidemment aussi. Google Pay, Samsung Pay ou encore Fitbit Pay ne sont pour le moment pas disponibles pour les clients de la banque en ligne.

Paiement mobile Hello bank!

© Hello bank!

Hello bank! se positionne sur le paiement mobile

Aujourd’hui, le paiement mobile ne représente pas grand chose en France. Quand on évoque ce type de paiement, il s’agit des transactions qui sont réalisées depuis un mobile, via la technologie sans contact. Le principe est le suivant : les usagers enregistrent leur carte bancaire sur une application mobile sécurisée, et permettent ainsi de payer en rapprochant le smartphone d’un terminal de paiement, grâce au NFC. Pour que cela puisse fonctionner, il faut évidemment une banque qui supporte la technologie (voir notre avis Hello bank!), mais il faut également un smartphone compatible.

Visiter Hello bank!

Ce nouveau marché est évidemment monopolisé par les fabricants d’appareils électroniques, et par les éditeurs de systèmes d’exploitation. Aujourd’hui, on retrouve Apple qui a sorti sa solution Apple Pay (pour les iPhone et iPad), Google qui a sorti la solution Google Pay (pour les smartphones Android) ou encore Samsung et sa solution Samsung Pay pour tous les téléphones de la marque coréenne. D’autres acteurs spécialisés dans les objets connectés tels que Fitbit ou Garmin ont aussi sorti respectivement leurs solutions Fitbit Pay et Garmin Pay. Que ce soit les smartphones ou les bracelets connectés, ils peuvent tous devenir des moyens de paiements sans contact – sous condition qu’une banque, comme Hello bank!, trouve un accord avec eux.

En effet, il ne s’agit pas simplement de supporter la technologie de paiement mobile pour l’offrir à ses clients. Les éditeurs de ces solutions (Apple, Google, Samsung) négocient des commissions (réglées par la banque) pour chaque transaction qui passe par leur solution. C’est pour cette raison que les banques et banques en ligne françaises comme Hello bank! ont mis du temps à accepter le paiement mobile. Face à la pression de leur clientèle, la plupart se sont finalement mises à Apple Pay. La solution du géant américain a cependant mis plus de 18 mois en France pour s’installer chez les grands établissements.

Hello bank! supporte Apple Pay et Paylib

Voici les solutions de paiement mobile supportées par Hello bank! :

  • Apple Pay
  • Paylib

En revanche, ni Google Pay, ni Samsung Pay ne sont disponibles dans la banque en ligne. Pour l’heure, il n’y a guère que Boursorama Banque qui a intégré ces deux solutions de paiement mobile sans contact à son offre, en exclusivité depuis la fin de l’année 2018. Concernant Fitbit Pay et Garmin Pay, ce n’est que Fortuneo qui s’y est mis. La banque en ligne cible ainsi les sportifs qui portent quotidiennement leur bracelet connecté, et qui n’ont pas forcément envie de transporter leur carte bancaire partout pour payer.

Paylib chez Hello bank!

© Hello bank!

Il faut dire que Hello bank! n’est pas pressé pour le paiement mobile puisqu’il ne représente pas grand chose en France. En 2018, ce sont environ 10 millions de transactions qui ont été faites via le paiement mobile, contre 2 milliards de transactions par carte bancaire via le sans contact, et 12 milliards de transactions par carte bancaire au total.

Pour beaucoup, le paiement mobile a un potentiel plus grand que le paiement sans contact par carte bancaire. Tout d’abord, parce qu’il permet de réduire le nombre de choses que l’on porte sur soi, mais aussi parce qu’il est beaucoup plus sécurisé. En effet, toute transaction par le paiement sans contact « mobile » nécessite une validation de la part du titulaire du smartphone : reconnaissance faciale, empreinte digitale – ou validation avec le code du téléphone.

Cela implique un niveau de sécurité supplémentaire, et c’est pour cette raison qu’il est aussi possible d’aller au delà du plafond de 30€ par transaction qui est défini pour le paiement sans contact par carte bancaire. Avec le paiement mobile, il n’y a aucune limite de montant pour une transaction.

Paylib démarre doucement

En 2013, les banques BNP Paribas, Société Générale et La Banque Postale se décident à lancer une solution qui permette de sécuriser les paiements en ligne, un peu sur le principe d’un PayPal. Alors qu’elles ont eu du mal à recruter des marchands pour intégrer leur solution à leurs sites e-commerce, les banques ont décidé de se diversifier en adaptant leur solution à du paiement mobile. Cela leur permet ainsi d’éviter toutes les commissions prélevées par les géants technologiques américains (Apple, Google) et Samsung pour les transactions réalisées via leurs solutions.

Autrement dit, Paylib est un moyen de paiement mobile comme Apple Pay – sauf qu’il n’est pas disponible sur iOS. Pour le moment, seuls les clients Hello bank! (et tous les autres partenaires de Paylib) qui ont un smartphone Android peuvent utiliser cette solution. Une application dédiée et gratuite est disponible sur le Google Play Store. Depuis, Paylib a rajouté encore quelques fonctionnalités supplémentaires pour les clients de ses partenaires, comme Hello bank!. On peut citer par exemple la solution « Paylib entre amis » qui permet de rembourser ses proches en utilisant leur numéro de téléphone.

Visiter Hello bank!

Actualités

BanqueNoteLien
18 / 20Visiter
17/ 20Visiter
17 / 20Visiter