Suivez-nous

LDDS Hello bank! : taux, plafond, détails et conditions spéciales

Le Livret Développement Durable et Solidaire, mieux connu sous l’abréviation LDDS est disponible chez Hello bank!. Il s’agit d’un livret d’épargne réglementé par l’Etat et qui fait partie d’une large gamme de solutions pour l’épargne disponibles dans la banque en ligne du groupe BNP Paribas. Son grand frère, le Livret A, possède quasiment les mêmes caractéristiques.

LDDS Hello bank!

© Hello bank!

Le LDDS est garanti par l’Etat

Comme le Livret A, le PEL ou le CEL, le LDDS est un placement garanti par l’Etat. Les français ont pris l’habitude de déporter leur supplément d’épargne une fois le plafond du Livret A atteint vers le Livret Développement Durable et Solidaire. Ce placement très spécial possède les mêmes caractéristiques, hormis le fait que son plafond soit plus limité : 12 000 euros pour le LDDS, contre 22 950 euros pour le Livret A.

Logiquement, le LDDS possède beaucoup moins d’encours que le Livret A. Ainsi, à la fin de l’année 2018, les encours sur le premier livret cumulaient 107,6 milliards d’euros, contre 283,8 milliards d’euros pour le Livret A. Que ce soit le Livret A ou le LDDS, ces deux livrets réglementés sont proposés par Hello bank!, ce qui n’est en revanche pas le cas de toutes les banques en ligne (ex : Orange Bank fait l’impasse sur les deux livrets). L’ouverture se fait entièrement en ligne, il faut quelques heures avant que celui-ci soit visible sur son interface Hello bank!

Mais Hello bank! va beaucoup plus loin que le LDDS et le Livret A puisque la banque en ligne propose toute une série d’autres livrets réglementés ou non, capables d’offrir des rendements sur l’épargne de ses clients. Aujourd’hui, c’est l’établissement en ligne qui possède la palette la plus large : CEL, PEL, Livret Jeune ou encore livret évolutif Hello+. Ce dernier n’est pas réglementé, et il en va de même pour son assurance-vie, qui n’est évidemment pas garantie par l’Etat.

Visiter Hello bank!

Hello bank!, intermédiaire entre l’Etat et les épargnants

Comme le Livret A, le LDDS est limité à un seul par français – pour éviter les abus. Bien qu’il soit placé dans une banque comme Hello bank! (qui appartient toutefois au géant BNP Paribas), le capital est garanti par l’Etat. Autrement dit, même si la banque venait à faire faillite, les clients pourraient récupérer toute leur épargne. C’est aussi l’Etat qui offre la rémunération aux épargnants s’ils placent leur capital sur le Livret A ou le LDDS.

Alors que le taux de rémunération du LDDS est aujourd’hui très bas (c’est le même que celui du Livret A), il semblerait que ce livret n’ait jamais été aussi populaire. Encore en 2019, on peut voir des afflux massifs d’épargne vers ce placement qui est géré en majorité par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Ce dernier va utiliser l’épargne pour financer des projets comme des logements sociaux. Dans tous les cas, l’épargnant français chez Hello bank! peut retirer son argent à tout moment, sans aucun frais associé.

En tant que livret réglementé par l’Etat, le LDDS répond à des conditions et des critères qui sont les mêmes, peu importe la banque dans laquelle on y a souscrit. En l’occurrence, il faut savoir que le LDDS est accessible à tous les français, peu importe leur âge. L’ouverture, la gestion quotidienne et la fermeture du LDDS sont gratuits dans tous les établissements, y compris chez Hello bank!. Pour ouvrir un LDDS, il faut toutefois déposer un minimum de 15 euros. Chaque opération (retrait ou dépôt) doit être de 15 euros au minimum. Le reste est entièrement gratuit pour les épargnants Hello bank!, et le capital reste disponible à tout moment.

Pour ce qui est du plafond, le LDDS est limité à 12 000 euros – ce qui est sensiblement plus bas que le Livret A. Au delà de cette limite, il faudra trouver d’autres solutions pour placer son capital. Encore une fois, la banque en ligne Hello bank! est la meilleure de ce point de vue là, vous avez vraiment tous les livrets qu’il existe sur le marché pour faire fructifier votre argent. A noter que le livret Hello+ interne à la banque est aussi le plus généreux parmi les établissements sur internet.

Fiscalité du LDDS

Contrairement aux livrets non réglementés, le LDDS n’est pas soumis à l’impôt, ni aux cotisations fiscales. Autrement dit, le rendement affiché par la banque, comme par exemple Hello bank!, est net. Il n’y a donc pas besoin de l’intégrer dans sa déclaration des impôts – ce qui facilite grandement sa popularité. C’est la même chose pour le Livret A, mais il en va différemment pour le livret évolutif Hello+ par exemple : ce dernier est soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30%, il faut donc retirer ces coûts du rendement brut affiché par Hello bank!.

En ce moment, et jusqu’au courant de l’année 2020 au moins, la rémunération du LDDS est fixée à 0,75% net, comme le Livret A. Ce taux d’intérêt est fixe, et il a été défini par le Ministère des Finances. En temps normal, il se calcule selon une formule qui n’est toutefois pas pertinente en ce moment, car la rémunération pourrait être négative. Le gouvernement a voulu soutenir les épargnants en leur donnant une raison convaincante – bien que la rémunération soit quand même aujourd’hui plus faible que l’inflation.

Pour ceux qui auraient atteint le plafond de 22 950 euros sur le Livret A, et les 12 000 euros sur le LDDS, Hello bank! offre d’autres alternatives comme par exemple son livret évolutif. La rémunération monte jusqu’à 1% brut par an, selon le montant de capital qui y est placé. Ce livret sans plafond est toutefois soumis aux cotisations fiscales et sociales, il faut donc retirer 30% de la rémunération brute.

Visiter Hello bank!

BanqueLien
Voir
Voir
Voir

Actualités